Le mérite de s'adonner à l'adoration d'Allaah -جل وعلا- dans les lieux et les moments où règne l'insouciance.


Le mérite de s'adonner à l'adoration d'Allaah -جل وعلا- dans les lieux et les moments où règne l'insouciance.

Dans l'introduction du cours d'hier, le Cheikh Sulaymān ar Ruhaylī -حفظه الله- a attiré l'attention sur l'importance et le mérite de redoubler d'efforts dans l'adoration vouée à Allaah -عز وجل- et ce particulièrement dans les lieux et les instants dans lesquels la personne remarque que l'insouciance et la distraction vis-à-vis du rappel d'Allaah se répandent et prennent le dessus parmi les gens.

À ce titre, il a rappelé la parole du Messager d'Allaah ﷺ dans laquelle il dit:

《L'adoration [d'Allaah] lorsque se généralise le meurtre est semblable à une émigration (hijrah) accomplie vers moi》[rapporté par Muslim]

En expliquant que le sens visé par la généralisation du meurtre ici est la propagation des troubles, qui généralement engendrent les meurtres et les exactions.
Ce qui est donc voulu dans ce hadīth, a-t-il dit, est que l'adoration en période d'insouciance a pour mérite de procurer une récompense égale à la récompense promise à celui qui émigre vers le prophète ﷺ. Ceci car en période de troubles, les gens sont plongés dans l'insouciance vis-à-vis de l'adoration et l'obéissance à Allaah -سبحانه وتعالى-.

Et le Cheikh a mentionné que, dans le même registre et pour la même raison, lorsque le mois de Cha°baan faisait son entrée, le prophète ﷺ avait pour habitude de redoubler d'effort dans le jeûne. À tel point qu'il a été rapporté qu'il jeûnait la majeure partie de ce mois, voire le mois dans son intégralité.

Pourquoi le prophète ﷺ redoublait-il donc d'effort et augmentait la fréquence de son jeûne durant le mois de Cha°baan?

La réponse: parmi les grandes sagesses derrière la légifération du jeûne en ce mois, il y a le fait qu'il s'agisse certes d'un mois durant lequel les gens ont pour habitude de faire preuve d'insouciance.

En effet, le prophète ﷺ a informé à propos du mois de Cha°baan en disant:

《Il s'agit là d'un mois au sujet duquel les gens sont insouciants, entre le mois de Rajab et celui de Ramadān》[rapporté par an Nassā'ī, jugé correct/"hassan" par al Albaanī].

C'est donc un mois entre:

-Rajab, qui est un mois d'entre les mois sacrés et que les gens prennent donc en considération
-et Ramadān, qui est certes un mois béni et dont le mérite est éminent.

C'est pour cela que les gens sont généralement insouciants vis-à-vis de ce mois, que l'adoration y est moindre et que l'engouement général pour les actes d'obéissance diminue sensiblement. C'est donc la raison pour laquelle le prophète ﷺ accordait une importance particulière au jeûne durant ce mois.

Si donc tu te constates être -ô serviteur d'Allaah!- dans un lieu où les gens sont insouciants et où l'adoration se fait rare, redouble d'efforts dans le rappel et l'adoration d'Allaah -تبارك وتعالى-!
De même, si tu te constates être dans une période où les gens sont distraits et lointains quant au rappel et à l'adoration d'Allaah, redouble d'effort et adonne-toi à son adoration avec entrain et énergie! Car certes la récompense dans ce genre de situation est augmentée et le mérite de l'adoration y est multiplié.

[Enseignement tiré du début du cours du Cheikh Sulaymaan ar Ruhaylī -حفظه الله-, le 20 Rajab 1437 (27/4/2016)]

Daawūd al Andalussī.

Publié sur la chaîne "Rappels & Enseignements":

http://urlz.fr/3qve

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada