A nos frères portant pantalons

A nos frères portant pantalons
Par shaykh Al Albânî

Shaykh Al Albânî : nous conseillons à tous musulmans, premièrement s’ils ont été éprouvés (par le port) de vêtement long dépassant la cheville de le rétrécir chez le tailleur. Puis s’ils ont été éprouvés par le port de pantalon de les divorcer trois fois… Car le défaut dans ce pantalon n’est pas seulement qu’il soit en dessous des chevilles, son défaut équivalent ou plus que cela est qu’il dessine la nudité. Car le prieur au moment où il prie, il s’incline et se prosterne, apparait alors son postérieur, si il est grand ou mince ou petit. Et tout vêtement qui dessine la nudité est illicite. Voyiez-vous si une femme portait un vêtement qui dessinerait son postérieur, qui dessinerait ses cuisses, et que cette femme serait mariée à celui qui porte des pantalons : accepterait-il de son épouse ce vêtement qui dessine ? J’affirme que, s’il reste en lui un atome de jalousie islamique, j’affirme qu’il n’accepterait pas cela pour elle. Pourquoi ? Car elle dessine sa nudité. Même devant ses propres mahrams à elle, il n’accepterait pas cela, car cela est une nudité. Alors pourquoi accepterait-il cela pour lui-même, que sa nudité soit dessinée ? Il n’y a pas de différence entre la nudité de l’homme et celle de la femme quant à ce qui est entre le nombril et les genoux. Ceci est la nudité de l’homme.

Traduit par le Cercle des Sciences

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada