LE REPENTIR D'UN HOMME DE CE QUE SES MAINS ONT FAIT

LE REPENTIR D'UN HOMME DE CE QUE SES MAINS ONT FAIT


Ibrahim Ibn Al-Harith raconte:

« Il y avait un homme qui pleurait énormément. On le questionna à ce sujet.

 Il répondit : « Je pleure parce que je me rappelle des fautes que j’ai commises, quand je n’avais pas honte de Celui qui me regardait et qui détient mon châtiment. 

Il m’a retardé jusqu’au jour du châtiment éternel. Il m’a accordé un délai jusqu’au jour du regret éternel.

Par Allah ! Si on me demandait : Qu’est-ce que tu préfères : on te réclame des comptes puis, on ordonne de te conduire au paradis, ou bien on te dit « Soit poussière ! »

Je choisirais d’être poussière. »

Texte: Les repentis
Auteur: Ibn Qudama Al-Maqdissi
Pages : 210

Le statut des assurances

Le statut des assurances
Fatwa du Cheikh Outheymine
LE STATUT DES ASSURANCES, tirée du site darwa le 30.03.2004, fatwa n°3 "al-Aqalliyaat al-Mouslimah", p.63.
Dans la dernière partie, le Cheikh parle du comportement à adopter selon lui, Allahu a'lam, quand le musulman est forcé de souscrire à telle ou telle police d'assurance (en France en l'occurrence pour la voiture).
Question :
" Est-il permis pour les musulmans qui vivent en communautés minoritaires dans les pays non musulmans et qui n'ont de défenseur et de gardien à part Allah, de contracter des polices d'assurance ?
Les compagnies d'assurance, par le biais de paiements mensuels, prendront soin des enfants d'une personne après sa mort ? "
Réponse :
" Selon ma connaissance, les polices d'assurance sont basées sur les gains et les pertes. Toute police (d'assurance) ou contrat qui sont basés sur cela sont en réalité des jeux de hasard qu'Allah a interdit dans Son Livre et placé (dans un verset) à côté du vin et de l'adoration des idoles.
Il, Le Très-Haut, a dit : "Ô vous qui avez cru ! Le vin [et toutes sortes de boissons alcoolisées et autres substances enivrantes], le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre de chaytân. Écartez-vous en [strictement], afin que vous réussissiez" (sourate 5 verset 90)
Laissez-moi vous donner un exemple :
Vous assurez une voiture et payez 1000 dirhams chaque année afin que la compagnie d'assurance garantisse de couvrir le coût de ce qui pourrait arriver à la voiture, qu'elle soit détruite ou juste endommagée.
Si une année passe et que la voiture n'est jamais détruite ou endommagée, alors la compagnie d'assurance est la gagnante et celui qui a contracté la police d'assurance est le perdant.
Si, par contre, la voiture est détruite ou est endommagée, celui qui aura contracté la police d'assurance récupérera plus que ce qu'il aura payé à la compagnie. Dans ce cas, il est le gagnant et la compagnie d'assurance est la perdante.
Tout contrat qui est basé sur cela est du jeu du hasard et par conséquent, interdit.
Sachant que c’est une sorte de jeu de hasard , il n’est pas permis d’y souscrire, le jeu de hasard étant un acte diabolique .
On doit s’en remette à Allah et se confier à Lui.
En effet, Allah suffit à celui qui lui fait confiance et donne une issu favorable et assure sa substance à quiconque le craint.
Il n’est pas permis de souscrire une assurance
Seul Allah assiste.
Cependant, il m'a été rapporté que dans certains pays, les gens sont forcés de contracter des polices d'assurance.
Alors, que peuvent faire les musulmans si cela est le cas ?
Selon moi, il devra payer la somme d'argent qu'il est forcé de payer pour l'assurance, mais il ne devra pas considérer que c'est un contrat ou un accord légal, mais plutôt que c'est de l'argent payé injustement sous la pression.
Si aucun sinistre se produit, c'est par la Grâce et la Miséricorde d'Allah envers lui et l'argent lui aura été prélevé injustement et il le retrouvera le Jour de la Résurrection.
Dans le cas où il subirait un sinistre sur sa propriété et que la compagnie d'assurance compte le rembourser, si le montant remboursé est égal à ce qu'il a payé pour sa police (d'assurance), il peut le prendre à juste titre.
Si, d'un autre côté, ce que la compagnie d'assurance lui doit est supérieur à ce qu'il a payé, il ne devra pas prendre plus que le montant qu'il leur a versé.
Dans ce cas-là, le procédé sera, à mon avis, en accordance avec la législation islamique".

En ce qui concerne les gens qui suivent les innovateurs, sont–ils concernés par « al hajr » (doit on nous éloigner d’eux) ?

A lire attentivement..

🖇 Question :

En ce qui concerne les gens qui suivent les innovateurs, sont–ils concernés par « al hajr » (doit on nous éloigner d’eux) ?

:small_blue_diamond:Cheikh a répondu :

:point_right: Ceux qui parmi eux ont été trompés doivent être mis au courant mes frères!
:memo: Apprenez leur,
éclaircissez leur les choses, car il faut savoir que la plupart d’entre eux veulent le bien,
et cela même parmi les soufis ,
wallah s’il y avait une véritable vivacité salafi, tu les aurais vu entrer dans la salafya...
:x: Il ne faut pas que la seule règle que vous appliquiez soit de s’éloigner , s’éloigner ,……. s’éloigner uniquement ,
comme si la base était de s’éloigner !
:heavy_check_mark: Alors que la base de tout chose c’est la guidée des gens,
et de vouloir faire rentrer les gens dans le bien .

:pushpin: En ce qui concerne le fait de s’éloigner « al hajr » il est possible que tu aies mal compris le sujet,
et si tu t’éloignes de tout le monde quand est ce qu’il vont rentrer dans la sunna ?
:calendar: Le « hajr » Ô mes frères était valable à l’époque de l’imam Ahmad, quand toute la terre était salafi .
🗣 Et si l’imam Ahmad disait « untel est un innovateur » tout le monde s’en éloignait, alors qu’aujourd’hui la salafya est tel un poil blanc sur un taureau noir.
:point_right: La base de tout doit être la guidance des gens,
et les sauver de tout ce qui est faux,
soyez doux et affectueux envers les gens,
approchez vous d’eux !

:+1: Ainsi les salafis seront plus nombreux incha Allah et vous allez acquérir ainsi plus de monde.
:warning: Alors que toi ( renfermé sur toi-même ),
tout le monde est pour toi des égarés,
tu ne fais ni des conseils ni quoi que ce soit, tu es dans l’erreur.
:door:Ce que tu fais là c’est exactement fermer les portes du bien à la figure des gens !
:x: Non il ne faut pas que la seule des choses que vous connaissiez soit « la répression » ,
réprimer , réprimer uniquement !
:point_right: Al hajr, si on vous dit éloignez vous de tel, il est possible qu’un innovateur revienne ,
il peut changer et revenir , en voyant toute la terre devant lui qui est salafya, il se peut qu’il réfléchisse, change et revienne sur ses erreurs.
:no_entry_sign: Alors qu’aujourd’hui s’il se retourne vers les salafis et qu’il ne trouve personne,
il partira avec d’autres gens….
Prenez conscience de ces choses là .

:heavy_check_mark: La base de toute chose pour vous doit être la guidance des gens,
les faire rentrer dans la sunna , les sauver de l’égarement ,
c’est cela la règle que vous devez suivre .
:herb: Et patientez , soyez indulgents !
:point_right: Et après cela (le hajr) sera votre dernier remède,
alors que si vous l’utilisez dès le début cela est une erreur.
:heavy_check_mark: Que la première règle que vous suiviez soit de repêcher les gens, les sauver,
wallah il y a dans la plupart des gens du bien, ils veulent du bien, ils vont à la mosquée ….. que pensez vous qu’il vont chercher lorsqu’ils vont à la mosquée ?
Ils veulent le paradis ô mes frères !
:ear_of_rice: Ils veulent le bien …
mais que pensez des comportements !
:leaves: Faites en sorte d’avoir des comportements sages,
wallah les comportements pleins de sagesse, pleins de clémence et de miséricorde feront qu’ils ne penseront pas que tu essayes de te placer au dessus d’eux !
:warning: Et sache que s’il ressent que tu essayes de te placer au dessus de lui, il ne rentrera pas avec toi (dans la sunna ), et il n’acceptera pas de toi la vérité .
:point_right: Humilie toi devant lui , …… , sois doux avec lui , invite le (dans la sunna).
:ear_of_rice: Avec sagesse incha Allah beaucoup de gens rentreront (dans la sunna).
:thought_balloon: (..) En résumé , je ne veux pas que vous en arriviez à un tel point ,
mais sachez mes frères que je veux voir chez vous de la sagesse, de l’indulgence, de la patience, de la bonne intention,
et que votre intention soit de vouloir guider les gens baraka ALLAHOU fikoum.
:heavy_check_mark: Wallah ……
avec un bon comportement et de la sagesse , et de l’indulgence, les gens se retourneront vers votre appel , votre da’wa. :x: Alors que s’il y a en vous uniquement l’antipathie et la dureté , votre appel ne sera pas écouté et les gens se détourneront de vous …
comme dans le verset ou
ALLAH s’adresse à son prophète , c’est à son prophète qu’il a dit ça !
:herb: Ô mes frères barakallahou fikoum ,
certains parmi nos frères ont une dureté excessive , une dureté qui fait sortir les gens de la salafya au lieu d’y faire rentrer, qui chasse les gens, ceci est bien réel aujourd’hui .
:point_right: Ces gens là qui les chassent doivent se repentir à ALLAH , et ils doivent améliorer le plus possible leur comportement , ils doivent être des gens qui guident vers ALLAH
baraka ALAHOU fikoum ….
Ils doivent avoir ce genre de comportement.
:no_entry_sign: Il ne faut pas que la seule règle connue chez vous soit « al hajr , al hajr , al hajr……» seulement ,
oui le « hajr » est légiféré dans certains cas si celui-ci est bénéfique et utile .
Mais toi si tu vis à l’époque de l’imam Ahmad tu peux faire le hajr !
:calendar: Mais toi tu vis à quelle époque toi ?
Baraka ALLAHOU fikoum !
:heavy_check_mark: Il est donc obligatoire d’avoir de la clémence ,
de la patience baraka allahou fikoum….
:leaves: Et d’attirer les gens vers le bien et de les faire rentrer dans le bien...

:small_red_triangle_down::small_red_triangle_down::small_red_triangle_down::small_red_triangle_down::small_red_triangle_down:
Lien vers les pages du Shaikh Fawaz ben Ali Al Madkhali qu'Allah le préserve avec la majorité des langues parlées dans le monde.

● Pages Facebook
● Comptes twitter
● Telegram

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=607101909396448&id=505735169533123

Ma femme a accouché d’un enfant noir

Abou Houreira (رضي الله عنه) rapporte : Un bédouin alla voir le Messager d’Allah (ﷺ) et lui dit : “Ma femme a accouché d’un enfant noir”. Le Prophète (ﷺ) lui dit: “As-tu des chameaux ?” “Oui” répondit-il. Le Prophète (ﷺ) dit: “De quelle couleur sont-ils ?” “Ils sont rouges”. Le Prophète (ﷺ) demanda : “Est-ce que l’un d’eux est gris ?” “Oui” dit-il. Le Prophète lui demanda : “D’où est venue cette couleur grise ?” Il répondit : “Je pense qu’elle provient des ancêtres”. Alors le Prophète (ﷺ) lui dit “Votre enfant a donc très probablement hérité de la couleur d’un de ses ancêtres”. [Sahih al-Bukhari 6847]
عن أبي هريرة ـ رضى الله عنه أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ ﷺ جَاءَهُ أَعْرَابِيٌّ فَقَالَ يَا رَسُولَ اللَّهِ إِنَّ امْرَأَتِي وَلَدَتْ غُلاَمًا أَسْوَدَ‏.‏ فَقَالَ ‏”‏ هَلْ لَكَ مِنْ إِبِلٍ ‏”‏‏.‏ قَالَ نَعَمْ‏.‏ قَالَ ‏”‏ مَا أَلْوَانُهَا ‏”‏‏.‏ قَالَ حُمْرٌ‏.‏ قَالَ ‏”‏ فِيهَا مِنْ أَوْرَقَ ‏”‏‏.‏ قَالَ نَعَمْ‏.‏ قَالَ ‏”‏ فَأَنَّى كَانَ ذَلِكَ ‏”‏‏.‏ قَالَ أُرَاهُ عِرْقٌ نَزَعَهُ‏.‏ قَالَ ‏”‏ فَلَعَلَّ ابْنَكَ هَذَا نَزَعَهُ عِرْقٌ” صحيح البخاري ٦٨٤٧

Le suivie du prophete Mohammed (paix et bénédiction d'Allah sur lui)


Le suivi du Prophète, paix et bénédiction d'Allah sur lui

 
Cheikh Mohammad Ibn Salah Al-Otheïmîn
 
Le suivi, ne se concrétise que par six caractéristiques :que l’adoration corresponde à la législation dans sa cause, son genre, sa quantité, sa manière, sa période et son lieu.

1) Que l’adoration soit identique à la législation dans sa cause.
Quiconque adore Allah par l’intermédiaire d’une adoration basée sur une cause que la législation n’a pas confirmé, cette adoration est alors rejetée car elle ne provient pas de l’ordre d’Allah et de son messager.
Et l’exemple de cela est la célébration de l’anniversaire du prophète ou encore de la nuit du 27 du mois de Rajab, en prétendant que l’ascension du prophète se réalisa lors de cette nuit. Cette célébration n’est point en accord à la législation et est rejetée.
Premièrement : car, du point de vue historique, il n’a pas été confirmé que l’ascension du messager se réalisa la nuit du 27 de rajab. Et dans les livres de hadith que l’on a entre nos mains, pas une seule lettre ne prouve que l’ascension du prophète s’est produite le 27 de Rajab et il est connu que cette information fait partie des informations qui ne peuvent être confirmées que par des  chaînes de rapporteurs authentiques.
Deuxièmement : même si nous supposons que cela soit confirmé, serait-il de notre droit qu’on  insère à cette date une adoration ou une fête? Jamais.
Et c’est pour cela que le prophète, lorsqu’il entra à Médine et vit les Ansares (habitants de médine) célébrant 2 jours dans lesquels ils s’amusaient, dit :
«  Certes Allah a changé pour vous ces deux là (les fêtes) par mieux qu’elles » et il leur évoqua la fête du Fitr et celle de l’Adha.
Et cela prouve la répugnance du prophète pour toute célébration introduite dans l’Islam à l’exception des fêtes islamiques, et elles sont au nombre de trois: deux fêtes annuelles, aid el Fitr et aid el Adha, et une fête hebdomadaire qui est le vendredi.
Et donc, à supposer que l’ascension du prophète  soit confirmée la nuit du 27 Rajab (et cette confirmation est loin d’être fondée) il nous est impossible d’insérer à cet évènement quoique ce soit sans la permission du législateur.
Et comme je vous l’ai dit, l’innovation est une chose qu’il ne faut pas prendre à la légère et les traces qu’elle laisse sur le cœur sont néfastes même si l’homme pendant ces quelques instants éprouve une sensation de légèreté et de douceur.
La sensation sera, après peu, tout à fait le contraire car la joie du cœur dans le faux ne dure point, elle est plutôt suivie par la douleur et le regret. Et toute innovation possède un danger car elle implique un manquement vis-à-vis du message, car la déduction de cette innovation est que le messager, paix et bénédictions d'Allah sur lui, n’a pas achevé la législation malgré qu’Allah ai dit :
 

[…Aujourd’hui, j’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous mon bienfait et j’agrée l’Islam pour vous comme religion…](sourate Al-Maidah verset 3)

Et ce qui est étrange, c’est que certains, éprouvés par cette innovation, persévèrent fermement dans son application alors qu’ils se laissent aller dans ce qui est plus bénéfique, authentique et sérieux.
 
C’est pour cela que nous disons que la célébration de la nuit du 27 rajab, si l’on considère que c’est la nuit lors de laquelle s’est réalisée l’ascension du prophète, paix et bénédictions d'Allah sur lui, est une innovation car elle est basée sur une raison que la législation n’a pas donné.
2) Que l’adoration corresponde à la législation dans son genre.
En prenant l'exemple de l’immolation d’un cheval, si un homme venait à sacrifier un cheval, ceci serait opposé à la législation dans son genre.
 
3) Que l’adoration corresponde à la législation dans sa quantité.
Si quelqu’un venait a dire qu’il prie Le Dohr (prière du midi) six rakat (unités de prière), son adoration serait-elle en accord avec la législation ? Non, car elle ne correspond pas dans sa quantité.
Et si quelqu’un venait à dire « gloire à Allah et louange à Allah et Allah est le plus grand » 35 fois après chaque Salat (prière) prescrite, cela serait-il correct ?

La réponse : nous disons que si tu as voulu prendre le nombre comme adoration tu es en erreur et si tu as voulu l’ajout sur ce qu’a légiféré le messager tout en sachant que ce qui a été légiféré est 33 fois,  alors l’ajout ici est sans mal, car tu les as séparés dans ton intention et tu n’a pas pris ce nombre comme adoration. 

4) Que l’adoration corresponde à la législation dans sa manière.
 
Si quelqu’un mettait en application une adoration correcte dans son genre, sa quantité et sa raison, toutefois elle est en opposition à la législation dans sa manière, cette adoration n’est point valable.
En exemple de cela: un homme a perdu ses ablutions, il refait donc ses ablutions, mais il lave tout d’abord ses pieds puis essuie sa tête, puis lave ses avant bras puis enfin son visage. Ses ablutions sont-elles correctes ?

Non, car il s’est opposé à la législation dans la manière.
5) Que l’adoration corresponde à la législation dans sa période.
En exemple de cela: un homme jeûne le mois de Chaban ou Chawel au lieu de jeûner le mois de Ramadan, ou encore il prie le dohr (prière du midi) avant le zénith ou après que l’ombre de toute chose devienne de la même taille que celle-ci, car s’il prie le dohr avant le zénith, il l’aura prié avant son temps et s’il prie après que l’ombre de toute chose ait atteint la même taille que celle-ci, alors il aura prié après son temps, donc sa prière ne sera pas valable.
Et de ce fait, nous disons que si l’homme a délaissé la prière volontairement jusqu’à ce qu’elle sorte de son temps, et cela sans excuse valable, sa prière ne sera pas acceptée, même s’il prie mille fois.
Et de là, on tire une règle importante dans ce chapitre qui est : “Toute adoration délimitée par une période, si l’homme la sort de son temps sans excuse valable, elle ne sera pas acceptée, au contraire elle sera rejetée et la preuve de ceci est le hadith rapporté par Aicha :« Tout acte non-conforme à nos enseignements est à rejeter. »
6) Que l’adoration corresponde à la législation en son lieu.
Si un homme venait à stationner le jour de Arafat (le 9 du mois de Dhul hijja) a Muzdalifah, alors son stationnement ne serait pas valide pour l’absence de correspondance dans le lieu entre l’adoration et la législation.
Et lorsque le prophète   vit quelques-unes de ces femmes élevant des tentes dans la mosquée, il ordonna de défaire leurs tentes et d’annuler leur retraite spirituelle, et il ne les orienta pas vers une retraire spirituelle dans leurs maisons et cela prouve que la femme ne peut se retirer spirituellement dans sa maison car ceci est contraire à la législation dans le lieu.

Voilà donc les six critères, dont le regroupement est nécessaire pour que le suivi soit correct.
Et Allah est plus savant et que la prière et le salut soit sur Mohamed, sa famille, et ses compagnons.
 

 
                      Écrit par le grand savant Cheikh Mohammad Ibn Salah Al-Otheïmîne
                                 -qu'Allah lui fasse miséricorde-
 

 
 Traduit par l'association "Aux sources de l'Islam" et révisé par l'équipe d'Islamhouse et par

Khalid écrit aux chevaliers de l’empire perse

Khalid écrit aux chevaliers de l’empire perse
Dr. Muhammad As-Sulamî


Khâlid Ibn Al-Walid fit ensuite parvenir une lettre aux ministres, généraux et chevaliers de Chosroês à Madâ’in, dont voici les termes :

« De Khalid Ibn Al Walid aux chevalier de l’empire perse :

Que la paix soit sur ceux qui suivent le droit chemin.

Louange à Allah qui a dispersé les rangs de vos sujets, ruiné votre royaume et réduit vos ruses à néant.

Sachez que quiconque accomplit notre prière, en s’orientant comme nous vers la Mecque, et consomme la viande des bêtes que nous abattons, est un musulman à part entière qui a les mêmes droits et devoirs que nous.

Lorsque cette lettre vous parviendra, envoyez-moi un acompte sur l’impôt de capitulation que vous nous verserez bientôt. En échange, je vous promets ma protection. Si vous refusez, je jure par Allah en dehors Duquel il n’y a d’autre divinité, que je vous enverrai une armée composée d’hommes qui désirent mourir plus ardemment encore que vous désirez vivre ! »

A la lecture de cette lettre, les ministres de Chosroês furent frappés de stupéfaction.

Texte: Abu Bakr
Auteur: Dr. Muhammad As-Sulamî
Pages: 149-150
Edition: Dar Al Muslim

PAROLES D'ACH-CHAFI'Î

Le savant Abu 'Abdallah Mohammed ibn Idris Ach-Chafi'î
Al-Muzanî a dit: "Je suis entré chez Ach-Chafi'î au cours de la maladie suite à laquelle il mourut et je lui dis: "Comment te sens-tu ce matin?", il répondit: "Ce matin, je sens que je suis quelqu'un qui va quitter la vie terrestre, qui va se séparer de ses frères, qui va goûter au verre de la mort, qui va à la rencontre de ses mauvaises oeuvres et qui va se présenter devant ALLAH, et je ne sais pas si mon âme est destinée au paradis, afin que je la félicite, ou à l'enfer, pour que je lui présente mes condoléances"; puis il se mit à pleurer et à dire les vers suivants: 

Et lorsque mon coeur s'endurcit et que je n'avais plus d'issues
Je me suis servi de l'espoir que j'ai en toi
Comme moyen pour obtenir Ton pardon
J'ai vu l'énormité de mon péché, mais lorsque je l'ai comparé
A Ton pardon Seigneur, je me rendis compte
Que ton pardon était plus grand
Tu ne cesse de pardonner les péchés et Tu ne cesses
D'être généreux, de pardonner, d'accorder des faveurs et d'honorer


titre: L'histoire des compagnons et des pieux prédécesseurs 
auteur: ibn Al Jawzi
page: 409-410
édition: Al Houda
retranscription: oumomeya