L'immense taille des habitants de l'Enfer et leur extrême laideur

Al Bukhârî -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a recensé le hadîth que rapporte Abû Hurayrah - qu’Allah l’agrée- dans lequel le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « [En Enfer,] l'espace qu'il y a entre les deux épaules du mécréant équivaut à une distance que parcourrait un rapide cavalier durant trois jours. » Muslim -qu’Allah lui fasse Miséricorde- rapporta la même version de ce hadîth en indiquant qu'il s'agit du mécréant se trouvant en Enfer. Et Muslim -qu’Allah lui fasse Miséricorderapporta également, toujours d'après Abû Hurayrah -qu’Allah l’agrée- que le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « La molaire du mécréant (ou l'incisive selon une autre version) est semblable à la montagne de Uhud, et l'épaisseur de sa peau sera équivalente à [la distance parcourut par] une marche de trois jours. » Concernant la description des tourments subis par les habitants de l'Enfer, Allâh -qu'Il soit exalté et magnifié- a dit également : « Le feu leur brûlera le visage et leurs lèvres seront crispées. » [Sourate 23, verset 104]. On rapporta que Ibn Mas'ûd -qu’Allah l’agrée- a dit à propos de l'explication « et leurs lèvres seront crispées », que cela sera semblable au sombre teint d'une tête grillée par le feu, avec les dents apparentes et les lèvres crispées. Et il ajouta également à ce sujet : « Ne vois-tu donc pas la tête grillée par le feu avec ses lèvres crispées et ses dents apparentes ?! » On rapporta également que certains des habitants de l'Enfer auront deux langues de feu et deux visages de feu. Il est ainsi rapporté dans les Sunan de Abû Dâwud -qu’Allah lui fasse Miséricorde-, d'après ‘Ammar -qu’Allah l’agrée-, que le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Celui qui avait deux visages dans le bas-monde (l'hypocrite) aura deux visages de feu au jour du la résurrection. » On a rapporté une version similaire de ce hadîth d'après la transmission faite par Anas et Abû Hurayrah -qu'Allâh les agrée-. Aussi, certains parmi les habitants de l'Enfer seront défigurés et auront des apparences extrêmement laides. On a ainsi rapporté dans les Sahîhayn que lorsque Ibrâhîm -‘aleyhi sallam- intercèdera en faveur de son père (qui est en réalité son oncle et qui fut son tuteur) il lui sera dit : « Ô Ibrâhîm ! Regarde ce qui se trouve derrière toi ! » Et il verra alors hyène tachetée qu'on prendra par les pattes et qu'on jettera en Enfer. »


Fin de citation du livre. 7

Les frayeurs de l'Enfer Par l’imam ‘Abd ar Rahmân Ibn Rajab Al Hanbalî 

Les serpents et les scorpions qui châtieront les hôtes de l'Enfer

Al Imâm Ahmad Ibn Hanbal -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a recensé le hadîth rapporté par Ibn Lahi‘ah d'après Darraj qui dit avoir entendu ‘Abdu Llâh Ibn Al Hârith Ibn Juz Az Zubaydî -qu’Allah les agrée- rapporter que le Messager d'Allâh -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « En Enfer, il y a des vipères immenses de la taille des nuques des chamelles du Khurâsan. Lorsque l'un d'elle pique un individu, il en ressent la douleur durant une période de 40 ans […] » Ce hadîth a également été recensé par Al Hâkim -qu’Allah lui fasse Miséricorde- d'après la transmission de Ibn Wahb, d'après 'Amru Ibn Al Hârith, d'après Darraj -qu’Allah les agrée-. De même, Al A'mash rapporta d'après 'Abdu Llâh Ibn Murrâ, d'après Masruq, que Ibn Mas'ûd -qu’Allah les agrée- a dit à propos de l'explication de la Parole Divine qui dit : « A ceux qui n'auront pas cru et qui auront détourné leurs semblables de la Voie d'Allâh, Nous infligerons alors un double supplice, ceci pour prix de leurs agissements criminels. » [Sourate 16, verset 88]

 6 C'est-à-dire jamais.

Que ce double supplice est constitué de scorpions qui ont des incisives aussi longues que les palmiers. Et cette parole est recensée par Al Hâkim -qu’Allah lui fasse Miséricorde- qui a dit qu'elle était authentique selon les conditions [d'authenticité] érigées par Al Bukhârî et Muslim -qu’Allah leur fasse Miséricorde-.

Fin de citation.

Les frayeurs de l'Enfer Par l’imam ‘Abd ar Rahmân Ibn Rajab Al Hanbalî

L'emplacement de l'Enfer

« Certains ont déduit cela (son emplacement) à partir de l'information d'Allâh qu'Il soit exalté et magnifié indiquant que les mécréants seront exposés au Feu matin et soir, c'est-à-dire tout au long de la durée du Barzakh. Il a indiqué également qu’on n’ouvrira jamais les portes du ciel pour eux. Tout ceci prouve que l'enfer se trouve dans la terre5 . De plus, Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié) a dit : « Hélas ! Le livre des prévaricateurs sera conservé dans le Sijjîn. » [Sourate 83, verset 7].
5 C'est-à-dire un endroit souterrain, fermé et obscur.

Or, dans le hadîth que transmet Al Barra’ Ibn ‘Azib -qu’Allah l’agrée- sur le ravissement de l'esprit de chaque homme, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- dit à propos de l'esprit du mécréant : « Ils l'emmènent ainsi jusqu'à ce qu'ils atteignent le ciel du bas-monde et ils demandent qu'on leur ouvre mais on ne leur ouvre pas. » Puis le Messager d'Allâh - salla Allahou ‘alayhi wa salam-récita le verset suivant :

« On n'ouvrira pas les ports du ciel à ceux qui ont traité Nos signes d'impostures et ils n'entreront au paradis que lorsqu'un chameau passera par le chas d'une aiguille ! » 6 [Sûrah 7 – Âyah 40].
 Puis Il dit : « Allâh (qu'Il soit exalté et magnifié) dit : « Inscrivez son livret dans le Sijjîn, dans la terre la plus inférieure. ». » Il ajouta alors : « On y entendra alors son esprit. » Ce hadîth est rapporté par l'Imâm Ahmad Ibn Hanbal ainsi que par d'autres. De même, Abû Hurayrah -qu'Allâh l'agrée- rapporte un hadîth décrivant le ravissement de l'esprit où le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- dit à propos de l'esprit du mécréant : « Il sera arraché comme l'esprit le plus immonde et le plus fétide. Les Anges l'emmèneront jusqu'à la porte de la terre et ils diront alors : « Que cet esprit sent mauvais ! » Ils répèteront la même chose chaque fois qu'il passeront par une terre. Ceci jusqu'à ce qu'ils l'emmènent jusqu'aux [lieux où se trouvent les] esprits des mécréants. » Ce hadîth est recensé par Ibn Hibbân, Al Hâkim et par d'autres. Cela dit, les mers éclateront au jour de la résurrection pour devenir une seule mer. Ensuite elles seront en ébullition. Puis elles seront en feu pour se joindre finalement au Feu de la géhenne. C'est, du reste, l'interprétation que bon nombre de prédécesseurs vertueux donnent au verset suivant : « Lorsque les mers seront en ébullition. » [Sourate 81, verset 6].

Fin de citation.


 « At Takhwîf min An Nâr wa At Ta'rîf bi Hâli Dâr Il Biwâr »

D'Imam Abd ar Rahman Rajab Al Hanbali


Comment se préserver de l‟Enfer ?

 Le Tawhid l‟unique moyen de garantir sa place au Paradis : Ibn Rajab -qu’Allah lui fasse Miséricorde- dit:

 « Celui qui vient à Allah avec le Tawhid et autant de péché que ne peut contenir la terre, alors, Allah le rencontrera avec un pardon équivalent-jusqu' à ce qu' il dise-Si le Tawhid du serviteur et sa sincérité sont parfait, et que le serviteur réalise les conditions (de ce Tawhid) avec son cœur, sa langue et ses membres ou avec son cœur et sa langue lors de sa mort, alors cela sera suivi d' un pardon des péchés antérieurs et empêcheront à ce serviteur l' entrée à l' Enfer.(C' est à dire un tel serviteur rentrera directement au paradis) Ainsi celui qui réalise le Tawhid avec son cœur, cela fera sortir de son cœur tout ce qui est autre qu' Allah: que ce soit sous forme d' amour, de vénération, de considération (respect), de peur, de crainte ou de tawakoul (c' est le fait de s' en remettre sur). A ce moment-là, le Tawhid du serviteur brûlera tous ses péchés et toutes ses fautes même s'ils sont aussi nombreux que l'écume de la mer » [Fath al-Majid]

At Takhwîf min An Nâr wa At Ta'rîf bi Hâli Dâr Il Biwâr »
Imam Abd ar Rahman Rajab Al Hambali

L'attitude des femmes des Anciens Pieux

 C'était d'ailleurs l'attitude des femmes des Anciens Pieux (AsSalafu As-Salîh ). A cette époque lorsqu'un homme sortait de chez lui son épouse lui disait :

« Prends garde à l'acquisition des biens illicites, car nous pouvons endurer la faim mais nous ne pourrons jamais endurer le feu de l'Enfer. » 

Mukhtasar Minhâj al-Qâsidîn Par l'Imâm Ibn Qudâma Al-Maqdisî pag.37 

Y a-t-il un temps ou une limite ?

Y a-t-il un temps ou une limite ?



On a demandé à shaikh Al-Albani : « En ce qui concerne les rapports sexuels, y a-t-il un temps ou une limite spécifiée dans la sunna ? ». Le shaikh a répondu : « Selon son désir à lui et son désir à elle ». (Silsila Al-Huda wa Nur 431). Donc il n’y a pas de limite dans la sunna, ni dans le temps, ni dans la fréquence, sauf dans ce qui est connu comme les journées de Ramadan, le pèlerinage…

Par contre, certains savants tirent du hadith de Aws ibn Aws At-Thaqafi rapporté par Abu Dawud, An-Nasa’i, Ibn Khuzaïma et d’autres : « Celui qui fait les grandes ablutions, vient tôt, vient à pied, se rapproche de l’imam et écoute attentivement, on lui écrit pour chaque pas la récompense du jeûne et de la prière d’une année », la vertu d’avoir un rapport avec son épouse le vendredi matin avant la prière. L’imam Ibn Khuzaïma dit : « Sa parole « man ghassala waghtasala » signifie que l’homme a eu un rapport avec son épouse et qu’en cela il lui a rendu le ghusl obligatoire, et il a lui aussi fait le ghusl. ». Cette explication est également rapportée par shaikh ‘Abdel Muhsin Al-‘Abbad dans son explication du Sahih Abi Dawud (cassette 35).

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10050

Les agressions contre le Messager d’Allah

‘Oqba Ibn Abi Mou’ait accrut les tourments et la perversité à son égard. Selon Al Boukhârî rapportant les paroles de ‘Abdillah Ibn Mas’oud, le prophète saws priait un jour au temple sacré alors qu’Abou Lahab et sa clique étaient assis en ce lieu.
Soudain quelqu’un de ce groupe dit à ses compagnons : « Lequel d’entre vous va chercher les restes de chameaux égorgés dans le carré des tels, afin que nous les posions sur le dos de Mouhammad lorsqu’il se prosterne ? « On envoya le pire des gens à savoir ‘Oqba Ibn Abi Mou’ait.

Celui-ci les apporta et attendit jusqu’à ce que le prophète se fût prosterné pour les lui poser entre les épaules, sous mes yeux. Je n’avais aucun pouvoir de nature à me permettre de m’y opposer. Alors ils se mirent à rire, à se pencher les uns sur les autres sous l’emprise de la gaieté et de l’exubérance. L’Envoyé d’Allah saws resta prosterné jusqu’à l’arrivée de Fâtima qui ôta les saletés de son dos. Il releva la tête et dit : « Seigneur, préserve-moi des Qouraychites » trois fois. Cette invocation fut pénible pour ses ennemis qui savaient que toute prière faite dans ce lieu était exaucée.

Le prophète saws cita ensuite des noms disant : « Seigneur, préserve-moi d’Abou Djahl, de ‘Otba Ibn Rabî’a, de Chayba ibn Rabî’a, d’Al Walîd Ibn ‘Otba, de Oumayya Ibn Khalaf , de ‘Oqba Ibn Abi Mou’ait » et d’un septième d’ont j’ai oublié le nom. Je jure par celui qui détient mon âme que j’ai vu les personnes citées giser, moribondes, au puits de Badri » La septième en question était ‘Omara Ibn Al Walîd.