Conseils pour nos soeurs seules


Écrit par Cheikh Mohammed Bazmoul.


Première question :
Au sein de notre association, nous avons une branche consacrée à la hijra afin de conseiller les frères et soeurs à ce sujet. Dans ce contexte, nous avons besoin de vos conseils et orientations concernant la hijra de la femme seule. Il existe en effet de nombreuses soeurs françaises qui désirent émigrer seules.
Quels sont donc les règles à respecter ainsi que les conseils que vous pouvez donner à ces soeurs ?
Réponse :
Si la femme craint pour sa religion et sa personne, si elle n’émigre pas, il lui est alors permis d’émigrer sans être accompagnée d’un mahram. Il a d’ailleurs été rapporté que certaines sahabiyat qui étaient auprès d'incroyants les ont fui seules sans qu’elles ne soient accompagnées d’un mahram. Et le Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa sallam - ne leur a fait aucun reproche. Cela prouve que si la femme craint pour sa religion, pour sa personne et pour son honneur si elle n’émigre pas, alors elle peut émigrer sans mahram. Mais si elle est en sécurité au niveau de sa personne, sa religion et son honneur alors il ne lui est pas permis d’émigrer sans être accompagnée d’un mahram.
Et dans ce dernier cas s’applique la parole du Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa sallam - : Il n’est pas permis à une femme qui croit en Allah et au Jour Dernier de voyager sans mahram.
لا يحلُّ لامرأةٍ تؤمن باللهِ واليومِ الآخرِ أن تسافرَ مع غير ذي محرم
Mon conseil à ces soeurs, si elles ne craignent pas pour leur religion, leur honneur et leur personne en restant dans ces pays et veulent faire la hijra de ces pays, est qu’elles ne fassent pas la hijra sans être accompagnée d’un mahram puisque le Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa sallam - a interdit à la femme de voyager sans mahram.
Et Allah est plus savant !
Deuxième question :
Peut-on conseiller à ces soeurs de se marier avant d’émigrer ?
Réponse :
L’affaire est ample !
Je ne peux pas dire qu’elle doit se marier. S’il y a avec elle son frère ou son père ou son oncle maternel ou son oncle paternel ou un autre de ses maharim ou son fils, alors elle peut voyager in cha Allah. Je ne peux pas affirmer que le mieux est qu’elle se marie. Il est vrai que l’homme et la femme en général sont encouragés à se marier en islam, notamment les jeunes.
Le Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa sallam - a dit :
يا معشرَ الشبابِ من استطاع منكم الباءةَ فليتزوجْ
Ô vous les jeunes ! Celui d'entre vous qui en a les capacités qu'il se marie.
Mais ce qui me retient de citer le mariage dans ce contexte est que je ne veux pas que ces femmes cherchent à tout prix à se marier au point de se marier à n’importe qui sans rechercher un mari vertueux qui leur convient.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada