Certes, parmi les comportements du croyant

Certes, parmi les comportements du croyant :

Il doit avoir une force dans la religion, une fermeté accompagnée d'une douceur, une foi accompagnée d'une conviction, une science accompagnée d'une indulgence, une indulgence accompagnée d'une science, une intelligence accompagnée d'une douceur, une belle apparence tout en étant pauvre, une richesse accompagnée d'une modération, des dépenses accompagnées d'une sollicitude, une miséricorde envers celui qui est essoufflé, l'acquittement des droits [d'autrui], une rectitude accompagnée d'une équité.

Il n'est pas injuste envers celui qu'il hait ;
il ne commet pas de péchés afin d'aider celui qu'il aime ; il ne calomnie pas ; il ne fait pas de clins d'œil ; il ne dénigre pas ;il ne tient pas de propos futiles ; il ne se divertit pas et il ne s'amuse pas. Il ne sème pas la discorde ; il ne convoite pas ce qui ne lui appartient pas ; il ne nie pas les droits qui sont à sa charge ; il ne dépasse pas les limites dans les quantités ; il ne se réjouit pas de la turpitude dont est atteint autrui et il n'éprouve pas de plaisir lorsqu'un malheur atteint autrui.

Le croyant fait preuve de recueillement dans sa prière et s'empresse de s'acquitter de l'aumône légale.

Ses propos sont une guérison, sa patience est une piété, son silence est une réflexion, son regard est une leçon.

Il fréquente les savants afin d'apprendre, il se tait lorsqu'il est avec eux, afin d'être sain et sauf.

Il parle afin de rapporter une récompense,
s'il se comporte bien, il se réjouit, et s'il se comporte mal, il demande pardon [à Allah].

Si on lui fait des reproches, il cherche à contenter, si on se moque de lui, il fait preuve d'indulgence, s'il subit une injustice, il patiente, si on l'opprime, il s'éloigne, il ne cherche de protection qu'auprès d'Allah, il ne demande l'aide que d'Allah.

Il est posé lorsqu'il est en public, il est très reconnaissant lorsqu'il est seul, il est satisfait de ce qu'il possède, il loue [Allah] pour l'aisance.

C'est un patient lors des malheurs, le désespoir ne l'atteint pas et il n'est pas vaincu par l'avarice.

S'il s'assoit avec ceux qui font du vacarme, on l'inscrit parmi ceux qui invoquent [Allah], et s'il s'assoit avec ceux qui invoquent [Allah], on l'inscrit parmi les insouciants.

Le croyant a un visage souriant,
un bon comportement.
Il est bienfaisant et généreux, il est clément et entretient ses liens de parenté.
On coupe les liens de parenté avec lui et lui, il les entretient, on lui fait du mal et il supporte, on l'humilie et il honore.

Il est d'une grande patience lors des malheurs
et il supporte les différents préjudices ; la vie terrestre n'a aucun valeur pour lui, c'est pour cela qu'il n'y construit pas de demeure et qu'il n'y change pas de vêtements, il a une grande confiance [en Allah] et il ne pense pas du mal d'Allah.

Le croyant est paisible, tendre, pieux, pur, vertueux, satisfait, il ne se fait pas piquer deux fois par un même terrier[3], il est pâle, il a les cheveux ébouriffés, il convoite peu, il est intelligent en ce qui concerne sa religion, et il est naïf en ce qui concerne sa vie terrestre.

Le croyant est très respectueux, généreux avec son voisin, il obéit au Tout-Puissant, il fuit les châtiments de l'Enfer, son âme témoigne de la Science d'Allah, ses membres invoquent Allah, sa main est tendue vers le bien, il se fatigue à faire son examen de conscience et les gens sont à l'abri de lui.

Le croyant est franc s'il promet, il agrée rapidement, il est loin de la colère, il apprend si on l'instruit, il comprend si on lui explique ;
celui qui le prend pour ami est à l'abri, celui qui le fréquente y gagne, il a la raison complète, il œuvre beaucoup, il a peu d'espoir, il a un bon comportement, il dissimule sa colère.

[Ibn Al-Jawzî, Al-Hassan Al-Basrî: sa piété, sa sagesse, sa dévotion, son ascétisme et ses sermons, aux éditions Sabil, 2008, p.167-170]

L'odeur du FAJR

Shaykb Ibn l-Utheymîne rapporte: "un homme m'a raconté qu'il y avait dans leur pays, un aveugle qui savait que le fajr était apparu à son odeur. Oui à son odeur, sans le voir. Lorsqu'il sentait son odeur, il se levait alors et faisait l'adhân. Et lorsque les gens se levaient, ils trouvaient que (le fajr) était effectivement apparu. Donc, tu sais (à présent) que le fajr a une odeur. Et tu as dû entendre ou lire dans certains livres médicaux qu'il émane avec l'apparition du fajr des effluents/gaz ou autres y ressemblant. C'est pourquoi, empressez-vous à ouvrir les fenêtres de vos maisons à l'apparition du fajr afin qu'entrent ces gaz qui sont indispensables à la vie".

https://telegram.me/cercle_sciences

‎- قـال الـعلامة ابن عـثيمين عليه رحمة الله - :
‎• - " حدثني رجل أنه كان في بلدهـم أعمى يعرف طلوع الفجر برائحته ، نعم برائحته ، بدون أن يشاهد ، فإذا شم رائحته قام فأذن ، فإذا طالع الناس الفجر وجدوه قد طلع ، فأنت تعرف للفجر رائحة ، فقد سمعت أو قرأت في بعض الكتب الطبية أنه يندفع مع طلوع الفجر غازات أو شيء يشبه الغازات ، ولهذا حثوا على أن تفتح نوافذ المنازل عند طلوع الفجر لتدخل هذه الغازات التي توجب الحياة .. " .
‎ شـرح عـمدة الأحكـام( ٥٧٥/١ )

Nous n'entrons pas dans les questions de mise en garde...

 Et celui-ci dit - pareil, une série d'ambiguïtés - : "Nous n'entrons pas dans les questions de mise en garde ("tahdhir") car nous sommes des petits et nous ne les comprenons pas, mais nous laissons cela aux savants".
🍃 La réponse :
‼️ Très bien ! Les savants mettent en garde qui ? Ils mettent en garde les savants ?! Ils te mettent toi en garde car tu es petit et tu ne comprends pas ces répliques.
☝🏻️ Si tu es petit et que tu ne comprends pas, ils se contentent de te dire : "Ô mon enfant, ceci est un bien donc fais-le, et celui-ci est quelqu'un de bien, quelqu'un de la Sounna donc reste avec lui", "Ceci est un mal et une innovation donc prends-y garde, et celui-ci est quelqu'un de mauvais, quelqu'un de l'innovation donc prends garde à lui !".
👌🏻 Ils t'ont mis en garde ! Vu que tu es petit et que tu ne comprends pas, ils t'ont donné ces paroles-là. La mise en garde est faite pour la masse des musulmans qui ne comprennent pas. Ils leur donnent une mise en garde résumée car ceci fait partie de la sincérité envers Allah, Son Livre, Son Messager, les dirigeants et la masse des musulmans. Et toi tu es un d'entre eux.
🌾 Donc la mise en garde est faite pour les petits, c'est vrai ! Mais toi, tu ne dois pas rentrer dans la réplique ("roudoud") en prétendant que tu écris et élucides la question. Tu ne connais pas ces choses-là ! Dans ce domaine, ton devoir à toi est de suivre les savants connaisseurs, les savants de la Sounna, et de te conformer à leur parole.
👤 L'imam Ahmed -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : "Fait partie de la grâce d'Allah envers le débutant, et le non-arabe quand il se convertit à l'Islam, qu'il tombe dans les mains de quelqu'un de la Sounna". En effet, celui qui suit la Sounna te montre, te guide et t'oriente [vers la Sounna], car ceci est la voie de l'enseignant conseilleur :
Personne ne peut rassembler toute la science en mille années,
Donc prends ce qu'il y a de mieux dans chaque spécialité,
En mémorisant un texte concis basé sur l'avis prépondérant
Que tu étudieras avec quelqu'un de compétent et de sincère.
🌹 Celui qui est compétent, c'est l'enseignant qui a de la science et qui t'en fait profiter. Egalement il faut qu'il soit sincère; s'il te voit dévier ou fléchir, il doit te conseiller. Quant à celui qui ne fait qu'enseigner sans conseiller, celui-là n'est pas sincère et il n'est pas apte à enseigner {Mais soyez sages puisque vous enseignez le Livre et l'étudiez} [Ali-'Imran ; v. 79].
📝 L'enseignant est certes semblable au père, et le père est miséricordieux envers son enfant. Le Prophète -qu'Allah lui accorde la bénédiction et le salut- a dit : « Certes, je suis pour vous comme un père » - comme je vous l'ai dit dans le hadith d'Abou Dawoud, même s'il y a controverse dans sa chaine de transmission - « Lorsque l'un d'entre vous va faire ses besoins, qu'il prenne avec lui trois pierres, car elles lui suffiront ». Il y a des hadiths qui viennent appuyer ce hadith, mais le terme "père" reste controversé en raison des paroles sur sa chaine de transmission. Bref, l'enseignant est à la fois un enseignant, un éducateur et un bon conseilleur. Il conseille à ses élèves ce qu'il connait comme bien pour eux.
👉🏻 Ceci est la voie du Prophète -qu'Allah lui accorde la bénédiction et le salut- « Il n'y a pas eu un seul parmi les prophètes sans qu'il n'ait été de son devoir d'indiquer à sa communauté le bien qu'il connaissait pour eux et de les mettre en garde contre le mal qu'il connaissait pour eux ». Et les savants sont les héritiers des prophètes, ils indiquent aux gens le bien qu'ils connaissent pour eux et les mettent en garde contre le mal qu'ils connaissent pour eux.
🍂 Nous allons nous contenter de cette quantité d'ambiguïtés, et le succès provient d'Allah !
📚 Réfutation de certaines ambiguïtés.
👤 Sheikh Mohammed ibn Hadi al Madkhali - qu’Allah le préserve.
🔻🔻🔻🔻🔻
Lien vers les pages du Shaikh Fawaz ben Ali Al Madkhali qu'Allah le préserve avec la majorité des langues parlées dans le monde.
● Pages Facebook
● Comptes twitter
● Telegram

Les Romains seront les gens les plus nombreux

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)


Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a informé qu’avant la fin des temps, les Romains seront les plus nombreux. Quelle est la raison à cela ? ‘Amr Ibn al-‘Âs cite les raisons qui sont au nombre de quatre : la première étant qu’ils sont les plus raisonnables en période de troubles. C’est-à-dire, qu’ils adoptent un comportement selon les situations. En période de troubles et de discordes, ils agissent avec sagesse et sans hâte, dans le but de préserver leurs adeptes contre les meurtres et les troubles, et de se préserver les uns des autres ainsi que leurs compatriotes, sachant, que le contraire pourrait les perdre. C’est pourquoi ils seront les gens les plus nombreux avant que l’heure dernière ne se lève.
Il est très étonnant de ne pas se parer de cette caractéristique accordée de ‘Amr Ibn al-‘Âs aux Romains, alors qu’en principe nous sommes plus en droit de bénéficier de cette caractéristique. Incontestablement, la sagesse est demandée en toute chose. C’est pourquoi il est sollicité de la part de la personne d’être raisonnable et clairvoyante en situation de troubles, de faire appel à sa retenue et à son calme. Telle est donc la première de ces règles auxquelles les Gens de la Sounnah ont accordé la plus grande importance en période de troubles et de discordes, et situations diverses. [2]

Notes

[1Rapporté par Muslim
[2Silsilat il-Mouhâdharât al-’Ilmiyyah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, 5/432-433
http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article219

« Est-il vrai que le fait de parler durant les ablutions les invalide ? »

Question :

« Est-il vrai que le fait de parler durant les ablutions les invalide ? »

أجاب الشيخ العلامة ابن باز رحمه الله

” لا، غلط، الكلام وقت الوضوء لا يبطل الوضوء، إذا توضأ وهو يتكلم مع أحد فالوضوء صحيح، إذا تم الوضوء شرعي، إذا أتى بالوضوء الشرعي، تمضمض واستنشق وغسل وجهه وغسل يديه مع المرفقين ومسح رأسه مع الأذنين وغسل رجليه مع الكعبين فالوضوء صحيح ولو أنه يتكلم، لا حرج في الكلام”.

Réponse du Chaykh Ibn Baz, rahimahoullah :
« Non, c’est une erreur. Le fait de parler pendant les ablutions n’invalide pas les ablutions. S’il effectue les ablutions et parle avec quelqu’un, alors les ablutions seront valables. S’il effectue les ablutions de manière légiférée : qu’il se lave la bouche, le nez, son visage, ses mains avec les deux coudes, qu’il essuie sa tête avec les deux oreilles et qu’il lave ses deux pieds avec les deux talons, alors les ablutions seront valables, et ce, même s’il parle. 
Il n’y a pas de mal dans les paroles. »
مصدر الفتوى: موقع الشيخ 
Source de la Fatwa : le site du Chaykh : 
http://www.binbaz.org.sa/mat/16737

Certaines personnes abandonnent la Da'wah...

Shaykh Salih Al-Fawzan:

"Certaines personnes si elles ne reçoivent pas d'éloges et ne sont pas mises en avant, abandonnent la Da'wah.
Et c'est la preuve qu'en réalité il n'appelait pas à Allah mais plutôt il appelait à sa propre personne."

I'anatoul-Moustafid (p.136)

A chaque situation la parole qui lui revient

 A chaque situation la parole qui lui revient

Ibn al Qayim dit :
"je demanda un jour, à Cheikh al Islam ibn Taymiya : lequel des deux est plus profitable pour le serviteur, le tasbih ou l'istighfar ?
Il me  répondit  :
Si l'habit est propre alors l'encens et le parfum lui sont plus profitable
Mais si l'habit est sale alors le savon et l'eau chaude lui sont plus profitable"

📎 source  : Al wâbil as-Saiib— ibn Qayim al Jawziya

📝Traduction @salafidumali

Même si cela ne profite qu'à toi et à ta famille


Cheikh Salih Ali Cheikh, qu'All ah le préserve fut questionné :

''j'ai passé de nombreuses années à étudier la science mais avec cela ce que j'ai appris n'est pas encré et je n'en ressent pas les bienfaits donc que me conseillez vous ?''

Réponse du Cheikh :

''Ne dis pas que tu ne ressens pas les bienfaits car les pas de l'étudiant en science sont comme les pas du repentant qui émigre vers une terre de bien. Ce qui est voulu ce n'est pas que tu sois savant mais que ton apprentissage ôte l'ignorance qui se trouve en toi, que tu adore Allah avec des adorations justes et que ta croyance soit saine, même si cela ne profite qu'à toi et à ta famille il y a néanmoins un grand bien.''

:paperclip: source : Al Wasâya al Jalyia lilistifâda min ad-Dourous al 'ilmia lilcheikh Salih Ali Cheikh qu'Allah le préserve
Traduction @salafidumali